Silver Geek et les acteurs de la Recherche

Comprendre et qualifier nos impacts

Le rapport d’évaluation réalisé en 2015 avec le soutien bénévole d’un médecin de la Haute Autorité de Santé a permis de qualifier les différentes dimensions d’utilité sociale de Silver Geek dès sa phase d’expérimentation. Chaque année nous poursuivons ce travail d’évaluation auprès de nos principales parties prenantes pour comprendre qui sont nos bénéficiaires et quels sont les impacts de nos actions.

Au cours de l’été 2018 nous avons été identifiés par Gabrielle Lavenir, Doctorante en Sociologie réalisant une thèse sur les ainés et le jeu vidéo, qui a passé une année à nos côtés pour observer les ateliers et les compétitions organisées par l’association et les équipes d’Unis Cité. Son rapport d’enquête sociologique (disponible ici) permet d’approfondir la compréhension des caractéristiques spécifiques qui font la réussite de nos actions : le jeu, la compétition, les relations intergénérationnelles, la co-construction territoriale et la diversité des parties prenantes.

Dans la continuité de ces travaux, Silver Geek a souhaité renforcer ses liens avec les acteurs de la Recherche par la création d’une commission dans une logique interdisciplinaire. Actuellement composée de 7 membres (dont Gabrielle Lavenir), son objectif est d’aider l’association dans ses projets d’innovation en apportant une expertise technique ou scientifique.

Les membres de notre commission Recherche
expliquent leur intérêt pour Silver Geek

    « Dans les actions Silver Geek, le jeu vidéo agit comme une passerelle vers d’autres usages des technologies numériques. Les aînés qui participent aux ateliers trouvent dans les jeux vidéo une activité de loisirs qui s’insère avec fluidité dans leur quotidien, une première approche des logiques du numérique, une source de fierté et de partage avec leurs proches, et une dédramatisation des technologies numériques. »

Gabrielle Lavenir, Chercheuse et doctorante en sociologie à l’université Concordia de Montréal, auteure d’un rapport d’enquête sociologique sur Silver Geek

    « M’intéressant aux enjeux psychiques du numérique sur différents publics, notamment les enfants et adolescents, j’ai été agréablement surprise d’observer en action les seniors pendant leurs compétitions Esport à la Gamers Assembly de Poitiers et leurs interactions avec les jeunes. Une collaboration s’est mise en place avec Silver Geek autour d’un projet de recherche en psychopathologie clinique et psychologie sociale qui complètera les travaux réalisée par d’autres chercheurs en sociologie. »

Marion Haza, Psychologue et Maître de Conférence
à l’Université de Poitiers

    « Les actions et initiatives développées par l’association Silver Geek pour favoriser la pratique vidéoludique compétitive auprès des populations seniors participent activement à valoriser l’utilité sociale de l’esport. Encadrée par des tuteurs et médiateurs compétents, la pratique esportive permet ainsi de soutenir le développement et le maintien de compétences favorables au bien-être, dans ses dimensions à la fois physique, psychologique ou sociale. Lorsqu’elle s’adresse à des publics qualifiés de « vulnérables », la pratique esportive permet ainsi de promouvoir l’activité physique adaptée, de lutter contre la dégénérescence des fonctions cognitives et de favoriser le lien intergénérationnel. »

Nicolas Besombes, Vice-président de France Esports

    « Ces ateliers auprès des personnes âgées permettent notamment aux chercheurs de penser la valeur pédagogique et éducative du jeu vidéo. Il est de plus en plus évident et dommageable qu’une part de la population n’est pas en mesure d’accéder ou ignore une pratique divertissante, culturelle voire artistique, très importante dans notre société. Alors que l’initiative politique est majoritairement favorable au développement et à la reconnaissance du jeu vidéo […] il convient aujourd’hui d’encourager et de promouvoir les
initiatives qui rapprochent et créent de l’inertie. »

Julien Lalu, Docteur en histoire contemporaine
à l’Université de Poitiers

    « Les activités esportives proposées par l’association Silver Geek s’inscrivent directement dans les thématiques de recherche portées par l’axe 3 de notre laboratoire I3SP, intitulé « Technologies et adaptations en sport-santé ». En effet, les travaux scientifiques soulignent les aspects positifs de
l’activité physique assistée par jeux vidéo (exergames) sur la santé du sujet âgé. Il est donc important d’identifier les bénéfices de programmes d’entraînements esportifs sur les déterminants physiques, cognitifs, fonctionnels et sociaux du maintien de l’autonomie lors de l’avancée en âge. Les liens qu’entretient l’association avec le monde universitaire sont finalement décisifs dans l’étude de l’impact du jeu vidéo comme support d’apprentissages physiques, cognitifs et sociaux à
finalité de santé. »

Pauline Maillot, Maître de conférences à l’Université de Paris

    « L’intérêt de la Chaire Sport Santé Bien-être est d’apporter une réponse interdisciplinaire aux nombreux enjeux associés au maintien de l’autonomie, notamment en lien avec l’activité physique et le numérique. Les liens étroits qui ont été créés avec Silver Geek permettent ainsi à l’association de mettre en place des travaux pour apporter une validation scientifique à son action, afin de mieux la comprendre pour mieux la faire évoluer. Ils permettent aussi à la Chaire de bénéficier des compétences et réflexions de l’association pour améliorer ses propres projets, qu’il s’agisse de recherche ou de diffusion de la culture scientifique et technique, pour contribuer à optimiser la prise en charge des personnes vieillissantes. »

Laurent Bosquet, Coordonnateur de la Chaire « Sport-santé Bien-être » de l’Université de Poitiers

    « En tant qu’entreprise solidaire d’utilité sociale spécialisée sur la prévention et les approches non médicamenteuses auprès de personnes âgées, ReSanté-Vous partage plusieurs points communs avec Silver Geek. Nous avons d’abord à coeur de (re)valoriser la place de la personne âgée dans notre société par des projets innovants, et ce notamment par le sport santé ou « l’Esport santé ». Il s’agit de contrer les idées reçues concernant les capacités physiques, cognitives ou sociales de la personne et lui permettre de nouveaux horizons. Jouer à « Wii Bowling » ou réaliser une séance d’activité physique adaptée (fitness, gym ou même Tango) répond non seulement à des enjeux de bien-être mais aussi de maintien de ces capacités. » »

Nicolas Roumagne, Directeur associé de ReSanté-Vous